Résumé de match : PROLIGUE // J04 : CHARTRES - STRASBOURG

Chartres – Strasbourg / 35-29 – Une mi-temps a suffit

Ce vendredi, Chartres a rebondi. Grâce à une première mi-temps de bonne qualité, les Bleus ont vaincu aisément le promu Strasbourgeois, même si des regrets subsistent avant d'aller à Sélestat.

C'est en première période que les Chartrains ont construit leur succès. En effet, l'entame donnait à voir une équipe de Chartres décidée à mettre du rythme. En face, Strasbourg répondait dans un premier temps présent et le public assistait à un festival de buts (8’, 6-6). Mais face à l'intensité mise par le C'CMHB, le promu a péché. Les Alsaciens, et notamment leur capitaine Grégory Martin exclu après 26 minutes, se mettaient à la faute.

Cela profitait aux locaux. Emmenés par Robin Molinié et Youssef Ben Ali, les Chartrains prenaient les commandes avec autorité (15’, 11-7). Avant la pause, les Bleus distançaient l'ESSAHB en appliquant parfaitement leur plan de jeu sans déchet. La défense était en place et Nebojsa Grahovac multipliait les parades. De l’autre côté du terrain, le jeu était fluide. L’écart grandissait et atteignait à mi-parcours les sept unités (MT, 19-12).

Un second acte « un peu plus chaotique »

Au retour des vestiaires, le tempo était de nouveau donné par les Euréliens. Sergey Kudinov suppléait parfaitement Aurélien Tchitombi absent, tout comme Martin Petiot et Zacharia N’Diaye. L’avance du C’Chartres Métropole Handball ne variait pas durant les dix premières minutes (40’, 26-18). Sergiy Onufriyenko continuait sa belle prestation, mais cela ne permettait pas à Chartres de s’échapper encore plus au tableau d’affichage (47’, 28-21).

Contrairement à la première période, Strasbourg réussissait à faire jeu égal. Les Alsaciens ne cédaient pas. Plus propre en défense, l’ESSAHB se battait jusqu’au terme de la rencontre (54’, 31-26). Chartres devait alors rester mobilisé pour assurer la victoire. Ricardo Candeias, rentré sur un jet de 7m, s’illustrait en fin de rencontre, tout comme Louis Roche, qui retrouvait les chemins du but après plus d’un mois d’absence.

Les Bleus s’imposaient finalement sur le score de 35 à 29, en retrouvant, le temps d’une mi-temps, de la maîtrise. Le C’CMHB progresse même si la seconde période fut moins aboutie. Cap désormais sur l’Alsace avec un déplacement au combien compliqué à Sélestat. Pour Strasbourg, le programme du mois d’octobre peut faire peur. Le promu tentera de débloquer son compteur la semaine prochaine lors de la réception de Limoges.

Les réactions :

Jérôme Delarue (Entraîneur du C’CMHB) :« C’est important de rebondir, après, on ne joue pas les matches par rapport aux précédents. L’idéal, c’est de rentrer dans le match correctement. C’est, je pense, ce que l’on a fait ce soir. On a fait une belle première mi-temps. On a été assez réaliste, assez bon au niveau défensif avec un bon Nebo derrière. On a poussé des ballons, donc ça, c’est vraiment intéressant. Après, cette deuxième mi-temps est un peu plus chaotique. Je pense qu’elle redémarre sur la même tendance. Là par contre, on manque d’efficacité et d’un seul coup, on tombe dans les travers. C’est un peu plus embêtant, mais on avait fait le nécessaire avant pour faire l’écart. Au sujet du prochain match à Sélestat : C’est un gros morceau. Il y en aura beaucoup cette saison. On va récupérer, se reposer, faire les soins. On a deux trois absents, donc c’est important. Puis se préparer pour ce match qui sera un gros combat. »

Robin Molinié (Arrière Gauche du C’CMHB) :« On se devait de gagner. On s’était dit qu’on voulait gagner avec la manière, en imposant notre rythme et notre jeu, ce qu’on n’avait pas réussi à faire sur l’ensemble des matches d’avant. On fait une superbe entame et une superbe première mi-temps. C’est peut-être l’une des plus abouties qu’on fait au niveau du rythme. Petit point négatif, l’entame de deuxième est moyenne et on est sur un faux rythme tout au long de la deuxième mi-temps. Au lieu de creuser l’écart et de rester sur ce que l’on a fait, on se met un peu tout seul en galère. Ça passe, il y a une marge, mais c’est dommage car on aurait pu faire un match abouti. C’est le petit regret de la soirée. Au sujet du prochain match à Sélestat : Ça sera tout à fait autre chose. Pour le moment, ils sont invaincus. On a joué là-bas il n’y a pas si longtemps avec un mauvais souvenir. J’espère qu’on rattrapera cela.»

Bruno Boesch (Entraîneur de Strasbourg) : « On joue dix minutes en infériorité, on prend cinq fois deux minutes en première mi-temps et eux ont exploité cela à la perfection. Ils nous ont vraiment mis en souffrance là-dessus. Ils marquaient hyper vite et se retrouvaient en position favorable en défense. Ils ont bien exploité nos temps faibles. Le changement de défense et le fait d’être tout le temps à six a un peu rééquilibré les débats. Même si c’est anecdotique, on gagne la deuxième mi-temps d’un but. Les joueurs auraient pu psychologiquement déposer les armes, mais ils ne l’ont pas fait. Il y a des motifs de satisfaction. Après, on sait d’où on vient et on sait quelle équipe on affronte. On n’a pas les mêmes moyens et les mêmes objectifs. On souffre d’un déficit physique. C’est-à-dire que physiquement, sur tous les postes, ils nous rendent 15 kilos et 10 cm. C’est vraiment costaud. On va essayer de gommer les imperfections et de s’appuyer sur les points positifs pour la suite.»

La Fiche :

Le C’Chartres Métropole HB bat l’Entente Strasbourg Schiltigheim Alsace HB

Score final : 35-29 (MT 19-12)

Chartres

Grahovac (18 arrêts sur 42 tirs), Candeias (4 arrêts sur 8 tirs) – Lemarié, Duriaud, Feutrier (2/3), Molinié (8/10 dt 0/1 pen), Kieffer (2/2), Kudinov (5/7), Onufriyenko (8/10), Cham (1/4), Benezit (1/2), Ben Ali (6/10 dt 1/2 pen), Roche (2/4), Mikita (0/2).

Strasbourg

Duchene (0 arrêt sur 4 tirs), Daskaloski (15 arrêts sur 46 tirs) – Martin (1/2), Hugard (2/3), Villen (2/3), Baillet, Robyns (4/9), K. Muller (1/2), Mika (2/5), Lefebvre (2/6), Parisini (3/4), Skatar (7/15), Portes (0/1), A. Muller (5/9 dt 2/4 pen).

Les autres résultats de la 4èmejournée :

Caen – Saran / 30-34

Dijon – Nancy / 34-27

Grenoble – Cherbourg / 25-25

Limoges – Saint-Marcel Vernon / 31-21

Nice – Créteil / 29-29

Massy – Sélestat – le 6/10

Corentin Lochon, journaliste du C’CMHB