Résumé de match -- Nos bleus en huitième de finale de la Coupe de la Ligue

Dans tous les sens du terme cette rencontre était particulière. La première à domicile pour Chartres cette saison, mais surtout les grands débuts de Saran, pour ce qui s’annonce déjà être, une saison d’exception. Cela, ajouté à la suprématie régionale et à l’ouverture de la coupe de Ligue au club de deuxième division, donnait en tout point une opposition des plus passionnantes.

Le début de match illustrait à merveille l’équilibre et la volonté de travail des deux équipes, pas toujours en réussite. Tour à tour, Chartrains et Saranais se répondaient. Parfois en difficulté sur attaques placées, la solution était trouvée en jeu rapide, un domaine que les deux clubs ont su exploiter. Face à une défense plus agressive, les Loiretains laissaient quelque peu filer les locaux avant la pause (15-11).

Au retour des vestiaires, le promu revenait plus concerné, alors que, du côté Eurélien, la précipitation coûtait cher (40’,19-18). Sylvain Kieffer et Eduardo Reig-Guillen redonnait de l’allant à une attaque chartraine à la peine, sans toutefois décrocher les Saranais, qui voyait par deux fois Grahovac effleurer leurs tentatives (50’, 23-23). Un portier bosnien, jusque-là plutôt discret, qui a fait basculer la partie. 

Sortira, sortira pas

C’est, à n’en pas douter, le tournant du match. Alors que le jeune Louis Prévost terminait son échauffement, le portier chartrain, qui s’apprêtait donc à céder sa place, sortait trois arrêts décisifs. Chartres retrouvait en plus la réussite en attaque, et pouvait ainsi voir la victoire se dessiner. Et si l’équipe locale jouait à se faire peur en fin de partie, le public pouvait enfin s’exprimer, lorsque Louis Roche réduisait à néant les espoirs saranais.

Cap désormais sur le championnat. Avec pour Chartres, la réception de Caen pour le compte de la deuxième journée de ProLigue, et pour Saran, le premier match de Lidle StarLigue à Saint-Raphaël, où les Loiretains iront, selon les mots de leur coach, « en toute décontraction ».

Réactions :

Sylvain Kieffer (ailier droit du CMHB28) : « C’est clair qu’il n'y avait pas autant de monde qu’on pouvait l’espérer, maintenant on paye peut-être notre sortie ratée à Istres. On avait particulièrement à cœur de montrer un autre visage, c’était le mot d’ordre, sans penser forcément au résultat, voilà, d’être une équipe, de se battre. On a mis un peu de temps à rentrer dedans, et on se fait un peu peur sur la fin de match. On a su relever la tête c’est bien, mais ce n’est pas une fin en soi. On a bien préparé le match de Caen et on savait très bien que ça serait un match de travail pour les deux équipes. Eux, comme nous, n’iront pas gagner la Coupe de la Ligue »

Fabien Courtial (Entraîneur de Saran) : « Ce n’était pas qu’un match de travail, c’était quand même notre premier match officiel. Après c’est très difficile à préparer vu que ce n’est pas un objectif, ni pour Chartres, ni pour nous. Là où je suis mécontent, c’est sur l’investissement dans la première mi-temps, où je n’ai pas senti un niveau d’engagement nécessaire pour tenir le score. Ça m’agace un peu, après on a une réaction d’orgueil en deuxième où on réussit à revenir. Après ça se joue à pas grand-chose et je pense que logiquement Chartres mérite plutôt de gagner par rapport à nous. Je n’ai pas de regrets sur le résultat ce qui m’embête un peu c’est plus l’intensité. 

C’est à noter…

Deux joueurs avaient surement une émotion toute particulière, puisque les frères Guillaume, Andréa et Raphaël, formés à Chartres, disputaient leur premier match officiel sous les couleurs loiretaines, dans une salle qu’ils connaissent bien.

La Fiche :
Chartres Métropole HB28 Bat Saran Loiret HB
Score final : 30 – 27 (MT 15-11)

Chartres

Grahovac (10 arrêts), Prevost, Becirovic (1/4), Monnier (1/3), Reig-Guillen (9/12 dt 2 pen), Hald (3/3), Tribillion, De La Salud (1/4), N’Diaye, Kieffer (7/9), Kudinov (2/3), Salinas Munoz (5/8), Cham, Benezit, Roche (1/3).

Saran

Poirier (9 arrêts), Guillaume A., Drouhin (3/6 dt 1 pen), Lamazaa-Parry (8/11), Vozab (5/8), Anic (3/5), Muyembo (2/4), Guillaum R., Perrin, Gheysen, Papez (2/4), Acquevillo (1/7), Jallamion (1/2), M’Bemba (1/1), Bordier.

Corentin Lochon, Journaliste sportif du CMHB28