Résumé de match -- Finale des PlayOffs : Chartres 28 - 26 Massy : Savoir profiter des erreurs

Chartres – Massy / 28 – 26 Savoir profiter des erreurs

Ce premier acte a tenu toutes ses promesses. Tour à tour, les deux équipes ont mené les débats, l’intensité a été de tous les instants et les deux portiers se sont répondus au fil de la rencontre. Nul doute que ce match va laisser des traces physiques pour vendredi, où tout reste possible.

Deux buts. L’écart à la mi-temps de cette finale de play-offs est infime. Et dans une rencontre équilibrée, cela aurait pu basculer d’un côté comme de l’autre. La satisfaction est donc présente dans les deux camps, avec une équipe de Chartres qui fait la course en tête malgré une réception tumultueuse et une équipe de Massy, heureuse de n’être qu’a deux longueurs, avant un retour devant son public.

Massy sans craintes

Le combat fut, dès les premières minutes, très intense (9’, 2-2). Les imprécisions étaient nombreuses et Chartres, réduit plusieurs fois à six, voyait Massy tenir bon (14’, 5-5). Par sa projection rapide vers l’avant, le MEHB posait des problèmes aux locaux (23’, 7-9). Peu avant la pause, les visiteurs prenaient un avantage de trois buts au tableau d’affichage, en jouant totalement leur carte et en exploitant les erreurs euréliennes. Chartres déjouait, mais gardait tout de même le contact grâce à son portier bosnien, Nebojsa Grahovac, qui réalisait un dernier arrêt au combien important (MT, 11-13).

Chartres a su s’enflammer

Pour le CMHB28, il fallait alors combler au plus vite cet écart pour éviter que Massy n’impose son rythme. C’était chose faite juste après la pause (32’, 13-13). Mais Massy réussissait à refaire le break (35’, 13-15). Chartres, déterminé et poussé par le public, refaisait une seconde fois son retard en concrétisant parfaitement les ballons de récupération (39’, 16-15). C’était ainsi au tour de l’équipe locale de profiter des montées de balle pour mettre à mal la défense essonniennes et son gardien Vladimir Perisic. Grâce à un grand Robin Molinié (12 buts), le CMHB28 prenait les commandes et réussissait à distancer son adversaire (50’, 25-21). Les hommes de Benjamin Braux ne cédaient pour autant pas, et obtenaient rapidement une balle d’égalisation (53’, 25-24). C’est alors que la précision longue distance de Tribillon et Grahovac, qui marquaient dans un but laissé vide par le choix tactique des visiteurs, redonnait à Chartres trois buts d’avance.

En toute fin de match, l’histoire aurait pu être différente avec une dernière possession chartraine stérile, avant que Grahovac préserve l’essentiel (28-26). Ce score serré promet pour vendredi. Dans une salle presque entièrement dévouée à la cause des Essonniens, l’opposition s’annonce explosive. Place désormais à la récupération, un point essentiel et encore plus pour Chartres, qui a vu Zacharia N’diaye et Sergio De la Salud cédaient leur place sur blessure au cours de cette finale aller.

Réactions :

Robin Molinié (Arrière gauche du CMHB28) : « On savait qu’on n’allait pas faire un gros écart ce soir. Je pense que vu le résultat qu’on avait à la mi-temps, on est content de cette deuxième et d’avoir fait un petit écart, même si ce n’est que deux buts. Peut-être un peu de regrets. On est à +4 et on gâche quelques occasions. Je pense que c’est plutôt positif. Ce qui a fait la différence, c’est qu’en première mi-temps, on n’a pas du tout monté de ballon, on a joué un peu avec le frein à main. En deuxième, on a réussi à mettre des buts faciles et ça leur a fait mal. Il faudra s’en souvenir. Après ce qui m’inquiète un peu, c’est qu’on perd Sergio rapidement, puis Zach en deuxième. Pour aller gagner à Massy, on aura besoin de tout le monde en pleine forme. C’est la petite inquiétude ce soir. »

Gaël Tribillon (Ailier gauche du CMHB28) : « Ça fait bizarre. Il y a quand même de belles expériences qui se sont passées ici. Beaucoup de belles histoires. Voilà, ça fait un peu chier de quitter les potes, de quitter certains joueurs avec qui je ne rejouerais jamais, et puis quitter ce public qui, dans des matches comme ça, a été fou. C’est magnifique, on n’est pas bien, on se cherche, la première mi-temps est difficile. Et avec les joueurs, l’envie, la détermination, on arrive à faire quelque chose de bien. »

Louis Prévost (Gardien du CMHB28) : « Je n’y ai pas trop pensé avec les play-offs. J’ai tellement envie de bien finir avec l’équipe, qu’on puisse monter. J’étais plus concentré sur le match. C’est comme contre Pontault, on a gagné, mais rien n’est fait. Là-bas tout peut se passer. Compteur à zéro et on repart pour un combat. Il ne faut pas calculer et gagner absolument. Sur son envie de jouer : J’avais vraiment envie, après c’est le coach qui décide, puis j’ai pu quand même profiter d’être sur le banc. C’est déjà bien. »

Benjamin Braux (Entraîneur du MEHB) : « On sait que c’est la mi-temps. On n’a pas de sentiments. On doit se dire qu’à la mi-temps, on doit travailler pour être meilleur chez nous. A nous sur le match retour de réussir à s’enflammer pour faire la différence. On est là pour jouer, on va tout tenter et dans tout tenter, il y a aussi : tenter des coups stratégiques. »

La Fiche :

Chartres Métropole HB28 Bat Massy Essonne HB

Score final : 28–26  (MT 11-13)

Chartres

Grahovac (14 arrêts sur 39 tirs et 1 but), Prévost, Lamariano Urizar (0 arrêt sur 1 tir), Becirovic, Monnier, Hald (1/2), Tribillon (3/5), De La Salud (0/2), N’Diaye (1/1), Molinié (12/20 dt 1 pen), Kieffer (3/5 dt 1 pen), Kudinov (0/2), Salinas Munoz (5/10) Cham (2/3), Roche (0/1).

Massy

Perisic (15 arrêts sur 39 tirs), Gauthier, Pedersen (2/6), Steins (2/4), Cramoisy (3/5), Dumoulin (3/4), Pirani (0/1), Pärt, Verhaeghe (2/3), Caron (1/3), Réault (5/5), Alaimo, Laplace (6/8), Halimi (1/1), Conta (0/1), Lamy (1/1).

Corentin Lochon, journaliste du CMHB28