Résumé de match -- CDF : Chartres - Cesson : Une élimination sur le fil...

Chartres – Cesson / 22-24 – Une élimination sur le fil

Face à Cesson, il n’a pas manqué grand-chose à Chartres pour poursuivre sa route. Une défaite regrettable de justesse, même si le véritable objectif de cette fin d’année se nomme Cherbourg.

Concentrées et appliquées, les deux équipes ont d’abord pris leur temps. Les visiteurs, profitant des échecs chartrains au tir, ont par la suite fait un premier écart (13’, 4-8). Toujours derrière avant la pause (27’, 10-15), les Euréliens recollaient à la marque, en bénéficiant des limites de la tactique cessonnaise (13-15). Une tactique d’évoluer avec un joueur de plus en attaque, laissant ainsi le but sans portier, qui a, à nouveau, joué son rôle lors du second acte.

Il aura manqué cinq minutes

En effet, après avoir couru au score pendant la majeure partie de la rencontre, tout en restant au contact de son adversaire, le CMHB28 est revenu grâce à l’absence de gardien rennais. Nebojsa Grahovac faisait, de son côté, une seconde période étincelante, ce qui permettait aux locaux de croire en la qualification à quelques minutes du terme (55’, 22-22).

Dans le money-time, Cesson faisait le nécessaire pour sortir vainqueur, tandis que Chartres manquait d’inspiration en attaque. Autant dire qu’il y avait de la place pour le pensionnaire de ProLigue, qui peut regretter son manque d’opportunisme face à la tactique déroutante des visiteurs. Cap désormais sur la dernière journée de championnat avant la trêve, avec la réception de Cherbourg.

Réaction :

Robin Molinié (Arrière gauche du CMHB28) : « Toujours déçu parce que cela aurait été sympa de passer encore un tour, et d’affronter peut-être une autre équipe de Lidl StarLigue, donc c’est dommage. On ne les a pas assez punis quand ils ont joué sans gardien. On a eu pas mal d’opportunités et il y avait vraiment moyen de les accrocher. Ce match nous sert aussi pour travailler et préparer le gros objectif de cette fin d’année. Au sujet de la tactique de Cesson : Je pense que c’est l’une des premières fois qu’ils le font. Il ne la maîtrisait pas encore parfaitement, donc c’est dommage de ne pas en avoir profité.»

Corentin Lochon, journaliste sportif du CMHB28