Résumé de match -- 2ème journée de Proligue et 2 points en plus au compteur !

Chartres – Caen / 36-25 – Une victoire idéale

Pour entamer sa saison à domicile, le CMHB28 a fait respecter son statut. Un succès maîtrisé contre une équipe de Caen valeureuse mais résignée. De quoi lancer réellement une saison aux grandes ambitions.

Dès le début de la rencontre, les locaux imposaient leur rythme avec une défense solide et un jeu offensif en place (9’, 6-2). Malgré un temps-mort, Caen laissait filer un peu plus Chartres, qui menait déjà de sept unités, après un tiers de match. Un écart qui ne laissait que très peu d’espoirs aux Normands. A la pause, les Euréliens faisaient la course en tête, sur le score de 17 à 11.

Rotation séduisante de l’effectif

Confortablement en tête, Chartres gérait son avantage et la revue d’effectif pouvait continuer. Jérémy Roussel offrait ainsi du temps de jeu à tout son effectif. Une satisfaction de plus, dans un championnat ou la qualité ne s’allie par forcément avec quantité. Becirovic et Cham y allaient de leur contribution et le passage en défense 1-5 permettait aux locaux de profiter des bévues d’un promu dépassé.

Mais Caen n’a pourtant pas lâché le match. Et Chartres non plus. Sérieux jusqu’au coup de sifflet final, l’ex-pensionnaire de LNH déroulait ses attaques. Un secteur de jeu parfait, comme le montrent les statistiques avec 36 buts pour 47 tirs.

La rencontre se terminait sur une différence de onze buts, montrant l’écart entre deux équipes qui ne disputent pas le même championnat. Si pour Caen cette deuxième lourde défaite peut inquiéter, même si celle à Limoges était survenue alors que le promu n’avait pas de gardien de métier pendant une mi-temps, pour le CMHB28 tous les feux sont au vert, avec un match plein.

Réactions :

Gaël Tribillon (Ailier du CMHB28) : « Caen s’est quand même une très belle équipe. Ils avaient fait une bonne performance en coupe. Après notre déconvenue à  Istres, on avait à cœur de bien réagir, surtout de faire un bon match, complet, sans soucis. Le score parle de lui-même, on fait une bonne première mi-temps, nous sommes restés solides en deuxième. 25 buts encaissés, on peut dire qu’on n’a pas trop mal défendu. Je pense que dans tous les plans de jeu c’est bon. Ce qui était bien, c’est que j’ai eu du temps de jeu. Je suis rentré, je me suis fait plaisir. Après, les ballons, ils arrivent, on marque, c’est cool. »

Robin Molinié (Arrières du CMHB28) : « Ça fait du bien, j’étais frustré depuis un moment, je regardais les mecs jouer et ça me démangeait.  Tout le monde a été bon et a apporté ce qu’il fallait. On a imposé notre rythme pendant tout le match. Ce genre de victoire, c’est bien. Il faut faire sentir à l’adversaire qu’on domine. C’est ce qu’on n’a pas réussi à faire les autres années en D2, et cette saison, avec l’effectif qu’on a et notre façon de jouer, on peut reproduire ce genre de performances, même s’il y aura des équipes plus fortes. »

Rudy Nivore (Pivot du Caen HB) : «  Y’a rien d’alarmant, c’est que la deuxième journée, à l’extérieur en plus. On savait qu’on tombait contre une grosse équipe. Le premier match, on a eu quelques soucis techniques, c’était hors de contrôle. Le deuxième match, on savait que contre Chartres, ça serait difficile. Pour une équipe qui vient de monter avec pas mal de nouveaux, y’a pas mal d’ajustements à faire, mais tout n’est pas à rejeter. » Sur son retour à la Halle Jean Cochet : « Franchement, ça fait plaisir, j’ai toujours apprécié les gens ici, peu importe ce qu’il s’est passé. L’important c’est l’aventure humaine, et ça fait chaud au cœur de vous revoir tous ».

L’anecdote :

C’est peut-être le but du match. Une réalisation de Zacharia N’Diaye à 9m. Lui, le défenseur, qui aime les rushs offensifs lors des montées de balle, a gratifié le public de la Halle Jean Cochet d’un tir aussi rare et surprenant, qu’important, puisque celui-ci donnait sept longueurs d’avance à Chartres (17-10).

La Fiche :

Chartres Métropole HB28 Bat Caen HB

Score final : 36 – 25 (MT 17-11)

Chartres

Grahovac (8 arrêts sur 23 tirs), Lamariano Urizar (4 arrêts sur 13 tirs), Becirovic (4/4), Monnier (3/3), Reig-Guillen (2/3 dt 2 pen), Hald (2/2), Tribillon (4/5), De La Salud (3/5), N’Diaye (1/1), Molinié (3/3), Kieffer (4/7), Kudinov (2/3), Salinas Munoz (2/5), Cham (3/3), Benezit (2/2), Roche (1/1).

Caen

Busson (0 arrêt sur 12 tirs), Serdarevic (7 arrêts sur 29 tirs), Nivore (5/7), Langevin (0/4), Rechal (0/3), Tsatso (7/9), Roopina (2/2), Sossou, Rosales Pousada (2/3), Renaud David (2/4), Mizouni, Cakic (1/4), Aguilar (3/3), Desertenne (1/2).