Présentation de match : COUPE DE FRANCE // 8ÈME DE FINALE : AIX - CHARTRES

Aix – Chartres :Les Bleus ont de l’appétit

Les Chartrains ont parfaitement commencé l’année 2019 vendredi dernier face à Nancy. A la suite de cette nouvelle grande performance, un nouveau défi attend les Bleus qui peuvent avoir de l’appétit après avoir fait tomber Cesson-Rennes au tour précédent.

Vainqueurs de Cesson-Rennes en seizièmes de finale, les Chartrains défient ce mercredi, Aix en Coupe de France. Certes, cette compétition est loin d'être un objectif, avec un match à l'extérieur face à une équipe de Lidl Starligue, en amont d’une rencontre de championnat importante face à Grenoble, mais malgré cela, les hommes de Jérôme Delarue auront à cœur de briller en Provence sans pression.

Les Bleus qui aspirent à évoluer en première division vont pouvoir se confronter à une équipe solide de l'élite. Un véritable défi qu'ils aborderont, à l'inverse du quotidien du championnat, dans la peau de l'outsider. Ce huitième de finale est ainsi l'occasion de se confronter à un adversaire de taille qui, comme Cesson, n'a pas réalisé un grand début de saison.

Conserver la dynamique

L'emporter à Aix ne serait que positif. En plus de se qualifier pour les quarts de finale et de poursuivre la parenthèse enchantée en venant à bout d'un club ambitieux de Lidl Starligue, les Chartrains conserveraient leur excellente dynamique. Outre la défaite en Coupe de la Ligue face à Montpellier, le C'Chartres Métropole Handball n'a plus perdu depuis le 28 septembre dernier. Pour ne pas connaître un coup d'arrêt, qui serait néanmoins peu signifiant, les Bleus seront contraints de réaliser une grande performance.

Enfin, un point primordial est à prendre en compte. Comme tout match de Coupe, il sera nécessaire d'éviter toute blessure coté eurélien pour être au complet face à Grenoble et pour le reste de la saison. Une inquiétude qui ne sera pas facile à gérer pour les coéquipiers de Sergiy Onufriyenko, qui sera de retour dans son précédent club (2016-2018) et qui affrontera des joueurs qu’il connaît bien.

Corentin Lochon, journaliste du C’CMHB