Résumé de match : PROLIGUE // J17 : CHARTRES - CAEN

Chartres – Caen / 33-27 – Les Bleus ont réagi

Face à une lanterne rouge limitée, mais décomplexée, les Bleus se sont relancés. Certes, au terme d'une prestation qui n’est pas totalement aboutie, mais qu'importe la manière, les Bleus ont réagi.

Là où parfois les Bleus ont, dès l'entame, marqué leur territoire, ils ont cette fois-ci commis quelques erreurs qui ont permis à Caen d'entrer pleinement dans ce match. Les Normands, au contact, s’appuyaient alors sur Macira Sacko et Christopher Corneil (6’, 4-4). De leur côté, les Chartrains appliquaient leur stratégie de montée de balle et d'engagements rapides pour fatiguer un adversaire en manque de rotations. Youssef Ben Ali portait les siens, mais le C'Chartres Métropole ne parvenait pas à se détacher.

Les locaux prenaient les commandes uniquement lorsque les Vikings étaient en infériorité numérique suite à la double exclusion de Sacko (13’, 9-7). Une sanction qui a pesé lourd lors du deuxième acte. Caen, avec ses armes, tenait tête au leader de Proligue et maintenait le doute dans ce match des extrêmes (21’, 13-13). Un doute qui persistait à la pause avec un score à l'avantage de la lanterne rouge, preuve des maladresses et des quelques manques présents côté eurélien (MT, 14-15)

Caen coince, Chartres se détache

Dans un tel contexte, la causerie et les rotations allaient être déterminantes. Les Caennais avec un effectif réduit et quelques absences handicapantes craquaient dès le retour des vestiaires face à des Chartrains plus incisifs et plus précis. Les divers changements réalisés par Jérôme Delarue mettaient Caen en difficulté (34’, 17-7 puis 23-17 à la 41’). Au même moment, Macira Sacko était exclu une troisième fois et quittait donc ses partenaires. La différence était faite et les Bleus pouvaient se diriger sereinement vers un nouveau succès à domicile (47’, 27-21).

L’actuel quatorzième de Proligue, privé d’un joueur majeur, ne parvenait guère à combler son retard et n’avait pas les ressources physiques pour se relancer. Christopher Corneil tentait de sonner la révolte en vain (54’, 30-26). Ricardo Candeias s’illustrait et les Euréliens s’imposaient finalement sur le score de 33 à 27, grâce à une seconde période plus aboutie. Une réaction positive après la défaite à Limoges et avant d’aller défier Nice, vendredi prochain. Et si la soirée n’a pas été parfaite, l’essentiel est là avec la victoire. Chartres conserve trois points d’avance sur son dauphin, tandis que Caen, même en étant mieux, voit le maintien s’éloigner.

Les réactions :

Jérôme Delarue (Entraîneur du C’CMHB) :« Les équipes du bas de tableau que l’on va rencontrer vont systématiquement arriver ici en se disant «  ce n’est pas le match où on gagne le maintien, par contre, si on peut faire un gros truc, on ne va pas se priver ». On a manqué surtout d’agressivité sur cette première mi-temps, défensivement, on n’a pas mis d’impact sur leurs tireurs. Par contre, j’ai trouvé que l’on s’était bien remis à l’endroit sur cette deuxième mi-temps et cela nous a permis d’avoir beaucoup plus de ballons à jouer sur grand espace et c’est ce qui fait notre force. Par rapport à Limoges, offensivement, on a été beaucoup mieux, avec moins de pertes de balles. Ce qui a été embêtant ce soir, c’est plutôt la défense. L’idée, c’était d’appuyer sur leur manque de rotation en jouant les montées de balle, mais j’aurais aimé qu’on appuie dessus dès la première mi-temps, où on n’a peut-être pas assez pesé sur leurs tireurs. »

Youssef Ben Ali (Pivot du C’CMHB) :« Je pense qu’on a été bien en place en première mi-temps, mais on a raté pas mal de ballons ce qui n’a pas permis de faire l’écart. On est resté concentré pour ensuite prendre l’avantage en deuxième mi-temps. Je pense qu’on a fait un très bon match, au niveau de l’engagement, dans l’agressivité il a manqué quelques petites choses, mais au niveau de la réaction on est très satisfait. Après des petites défaites comme celle de la semaine dernière, cela montre une réaction d’équipe, une réaction d’égo. Il y a eu un petit accident, mais on est toujours en course, toujours premier. On a bien analysé, bien discuté et ça arrive pour toutes les équipes. Il n’y avait pas une grande inquiétude. On s’est remis au travail. Cela montre la force d’un groupe et sa mentalité.»

Philippe Breysacher (Entraîneur adjoint de Caen) : « On fait des matches corrects depuis un moment, malheureusement le scénario se reproduit. Je joue actuellement avec dix joueurs, donc on a un mal fou à tenir le match pendant une heure et puis on a aussi le terrible défaut de très mal débuter nos deuxième mi-temps. On a de bonnes intentions à la pause quand on se parle et qu’on met tactiquement les choses au point et malheureusement le scénario se dégrade dès que les gardiens adverses nous mettent en difficulté, ce qui a été le cas sur les tirs de Macira Sacko et Christopher Corneil en seconde période, où là, on n’a clairement pas su changer de registre. Il faut qu’on arrive à le comprendre maintenant car on a une équipe qui, à mon avis, a quand même des qualités. Des qualités que l’on n’exploite pas, notamment sur nos ailiers qui ont la possibilité d’être efficaces encore faudrait-il qu’ils aient des ballons. Venir perdre à Chartres, il n’y a rien de déshonorant. J’ai l’impression qu’on joue mieux. On l’a démontré, quand on est dans la maîtrise, dans la patience, on joue bien. Maintenant, il faut qu’on ait ce sursaut d’être, lorsqu’on est dans la difficulté, capable de garder la balle et de modifier tactiquement nos solutions.»

La Fiche :

Le C’Chartres Métropole HB bat le Caen Handball

Score final : 33-27 (MT 14-15)

Chartres

Grahovac (7 arrêts sur 23 tirs), Candeias (6 arrêts sur 17 tirs) – N’Diaye, Feutrier (3/4), Molinié (4/4), Kieffer, Kudinov (4/5), Onufriyenko (6/11), Cham (1/2), Benezit (3/3), Ben Ali (9/9 dt 1/2 pen), Petiot, Roche (2/2), Mikita (0/1), Tchitombi (1/3).

Grenoble

Jacoby-Koaly (8 arrêts sur 36 tirs), Breton (1 arrêt sur 6 tirs) – Rosier (4/9), Pleta (4/5 dt 4/4 pen), Allais (1/2), Langevin (5/7), Creteau, Roopinia, Sacko (4/8), Bouclet (0/2), Rossi (2/2), Corneil (7/13).

Les autres rencontres de cette 17ème journée :

Saint-Marcel Vernon – Saran / 26-21

Strasbourg – Dijon / 26-27

Créteil – Limoges / 30-28

Cherbourg – Sélestat / 26-25

Nancy – Grenoble / 28-25

Massy – Nice / 36-23

Corentin Lochon, journaliste du C’CMHB