Résumé de match : PROLIGUE // J02 : CHARTRES - NANCY

Chartres – Nancy / 29-28 – Au bout du bout !

Le C’CMHB se souviendra de ses grands débuts à domicile. Face à une équipe de Nancy de très grande qualité, les Chartrains ont souffert, mais y ont cru. Menés de quatre unités au cours du second acte, ils ont réussi à renverser la vapeur pour s’imposer sur le fil.

Dès l’entame, Nancy a donné le ton. C’est une bataille de soixante minutes qui commençait dès lors avec une grande intensité physique et une rigueur dans le jeu importante. Les Lorrains annonçaient la couleur avec Matéo Rodin. L’arrière portait son équipe et scorait par trois fois (5’, 1-3). Chartres était bousculé. Les hommes de Jérôme Delarue recollaient par intermittence à la marque sans prendre les commandes (11’, 5-5 puis 5-7 à la 13’). Nebojsa Grahovac et la défense eurélienne se montraient plutôt en réussite, mais des erreurs permettaient à Nancy de ne pas flancher (18’, 8-8).

Avant la pause, le C’CMHB manquait la possibilité de prendre trois buts d’avance (22’, 11-9) et c’est finalement sur un score de parité que les deux équipes rentraient aux vestiaires (13-13). Le changement de côté ne bouleversait pas la physionomie de la rencontre. Nancy parvenait à contenir Chartres et ce sont même les visiteurs qui menaient les débats (33’, 16-17). Grâce à trois buts consécutifs, les Nancéiens prenaient le large au tableau d’affichage (42’, 16-20).

Une belle réaction

Chartres était alors dos au mur. Menés de quatre buts, les Euréliens se trouvaient dans une position inconfortable à dix-huit minutes du coup de sifflet final. Certes, le chemin était encore long, mais il ne fallait pas céder. La réaction chartraine fut alors plus que rassurante. Les locaux ne baissaient pas la tête et réagissaient rapidement. William Benezit inscrivait deux buts et toute la salle recommençait à croire en son équipe (45’, 19-20). Sergey Kudinov et Sergiy Onufriyenko répondaient présent. Les Bleus étaient de retour (50’, 23-23).

Au cours des dix dernières minutes, les deux équipes se rendaient coup pour coup et la fin de match était irrespirable. Chaque décision avait son importance et à ce petit jeu-là, les Chartrains ont été les plus forts. Nancy perdait de la lucidité en fin de rencontre et s’inclinait sur le plus petit des écarts. Réduits à cinq, les visiteurs voyaient William Benezit s’envoler et marquer. La dernière possession n’y changeait rien, même si, en jouant rapidement l’engagement, Nancy pensait égaliser tandis que Stéphane Plantin posait son temps mort. La Halle Jean cochet pouvait ainsi exulter.

Après deux matches, le bilan des Chartrains peut se résumer par le mot « efficace », avec deux victoires et un goal average de +2. Deux courtes victoires qui sont importantes avant d’aller défier un concurrent direct en la personne de Créteil. De son côté, Nancy peut nourrir des regrets tout en étant fier de sa performance.

Les réactions :

Jérôme Delarue (Entraîneur du C’CMHB) :« Une victoire au bout du bout. Je pense qu’on est même peut-être enterré vite par tout le monde. Ce que j’ai aimé, c’est que les principaux acteurs qui y ont cru, c’est nous. Cela nous a permis ensuite d’avoir la salle derrière nous, et cela nous a bien aidés. Je pense qu’on a été solide sur la fin. On a manqué de maîtrise sur le match. Nancy a fait un très beau match et je pense que c’est une équipe qui va faire déjouer pas mal de clubs. Au sujet du début de la saison : Un championnat, il faut le démarrer. On a changé pas mal de choses. Les certitudes viennent avec les matches. Maintenant, je pense qu’on peut être sûr que l’on a une équipe solide dans les têtes, capable de renverser des situations difficiles. Cela serait bien qu’on devienne une équipe qui soit solide dès le début du match et qui maîtrise un peu plus les choses. Pour le moment, on n’en est pas là, il faut l’admettre et progresser. »

William Benezit (Ailier Droit du C’CMHB) :« Ils impactent beaucoup en défense après on lâche un peu trop de ballons, et nous en défense on leur laisse trop de marge de manœuvre. On arrive à gagner ce match et c’est important. Des victoires comme ça, ça va nous servir pour la suite si play-offs il y a, même si on souhaite finir premier. Au sujet du dernier tir :On le travaille à l’entraînement. Il y a souvent des balles où c’est le but qu’il faut marquer. Je marque, je suis content, mais il faut surtout défendre derrière. »

Stéphane Plantin (Entraîneur de Nancy) :On a fait un très bon match. Je suis déçu pour les joueurs parce qu’ils ont fait le match qu’il fallait faire. Je pense qu’il faut rester mobilisé. On a vu de très belles choses avec une équipe vraiment concernée, qui produit du jeu et qui défend bien. On est à +4 à un moment puis on perd un peu le fil de temps en temps, mais on est tellement généreux que c’est normal qu’il y ait un peu de déchet. Ça ne se joue à rien, c’est le handball. Au sujet de leur début de saison : C’est un championnat qui est très compliqué. On a fait deux matches, il en reste énormément et on sait très bien qu’il y a des temps forts et des temps faibles dans une saison. Ce que je retiens, c’est cette capacité que l’on a, à se mobiliser et à rester dans un scénario de match. Déçu, on doit l’être et on l’est, mais on ne doit surtout pas être abattu. »

La Fiche :

Le C’Chartres Métropole HB bat le Grand Nancy Métropole HB

Score final : 29-28 (MT 13-13)

Chartres

Grahovac (15 arrêts sur 43 tirs), Candeias – Lemarié, Duriaud, Feutrier (2/3), Molinié (3/9 dt 2/3 pen), Kieffer (1/3), Kudinov (3/3), Onufriyenko (6/10), Cham (1/1), Benezit (5/7), Ben Ali (5/6 dt 0/1 pen), Petiot (0/1), Mikita (1/1),  Tchitombi (2/7).

Nancy

Ivezic (11 arrêts sur 37 tirs), Bonneau (0 arrêt sur 3 tirs) – Blanc (5/6), Ogando (2/5 dt 1/2 pen), Groff (0/1), Feuchtmann (1/6 dt 0/1 pen), Bois (0/3), Ducreux (3/4), Fofana (1/2), Rodin (10/14), Costa (4/4), Soltane (0/2), Dentz (2/3 dt 1/2 pen), Bossenauer.

Les autres résultats de cette 2èmejournée :

Créteil – Saint-Marcel Vernon / 28-27

Grenoble – Saran / 31-35

Nice – Cherbourg / 29-30

Strasbourg – Sélestat / 27-32

Massy – Caen / 31-30

Dijon – Limoges / 30-26

Corentin Lochon, journaliste du C’CMHB