Résumé de match -- Défaite 24-27 contre Pontault-Combault

Chartres – Pontault-Combault / 24-27 – « Une défaite méritée »

Alors que les locaux semblaient en place, cette fois-ci cela n’a pas tenu. Pontault, qui se déplaçait sans pression, a renversé une équipe de Chartres loin de ses ambitions.

Comme bien souvent, le CMHB28 démarrait timidement la rencontre. Le PCHB, plutôt en place, restait ainsi au contact (11’, 5-4). Au quart d’heure de jeu, les Euréliens passaient la vitesse supérieure (7-4), sans pour autant maintenir l’écart. Ricardo Candeias s’illustrait dans ses buts, et permettait aux visiteurs de garder espoir. Grahovac lui répondait et Chartres prenait cinq longueurs d’avance (27’,14-9).

Des moments-clés mal gérés

Un avantage que le CMHB28 aurait aimé conserver avant de rentrer aux vestiaires, mais le jeune Mocquais, grâce à deux contre-attaques, réduisait la marque. Et la reprise des hostilités ne souriait pas aux Chartrains. Pontault-Combault, plus agressif, profitait de cette baisse de régime adverse, pour prendre les rênes (35’, 14-15). À ce 6-0,  l’entraineur du CMHB28 répondait par un temps mort. Et si Molinié relançait son équipe, le PCHB continuait sa marche en avant (41’, 15-18).

Face à un collectif en réussite, Chartres ne parvenait pas à combler son retard. Le portier portugais, associé à une défense de fer des visiteurs, mettait à mal les offensives Chartraines. Un sentiment de résignation s’emparait alors de la Halle Jean Cochet, tandis que Pontault était sur un nuage.

Les locaux s’inclinaient au final sur le score de 24 à 27, un échec qui traduit un manque d’agressivité et une maladresse face à un portier en forme. Pontault peut être très satisfait de son match et devient seul dauphin de Tremblay. Quant aux Euréliens, les voilà troisièmes, songeurs certes, mais décidé à vite remédier à leurs problèmes.

Réactions :

Jérémy Roussel (Entraineur du CMHB28) : « On a s’en doute cru qu’on avait le match en main et que ça allait se passer tranquillement. On rate beaucoup trop d’occasions, à la fois de creuser l’écart, à la fois de mettre des buts faciles. On donne trop de munitions. On ne va pas pleurer, puisqu’on mérite cette défaite. On n’a pas su passer ce gardien de but, même dans des situations confortables. Ça, plus un petit manque d’agressivité générale. Ce soir, à domicile, on doit se faire respecter. La saison est longue, il faudra se servir de ce match-là pour être bien plus conquérant la fois prochaine. »

Rémi Leventoux (Pivot du Pontault-Combault HB) : « On n’était pas venu là pour faire de la figuration. C’était un match deuxième contre deuxième. On venait jouer pour gagner, après je pense qu’on avait moins de pression qu’eux étant donné leur objectif affiché. On joue à l’extérieur, libéré, on s’est donné à 100%. Le match bascule à la 40ème, après on a des arrêts de gardien, un peu de réussite. Je pense que c’est le fruit d’une heure de très grosse défense surtout en deuxième période. J’aurais aimé jouer un peu plus. Ça fait toujours plaisir de revenir, de jouer devant les copains. A chaque fois ça change énormément, mais il y a toujours une atmosphère qui ne change pas.»

La Fiche :

Pontault-Combault HB Bat Chartres Métropole HB28

Score final : 24–27  (MT 14-11)

Chartres

Grahovac (7 arrêts sur 27 tirs), Prévost (6 arrêts sur 13 tirs), Becirovic (2/5), Monnier (1/4), Reig-Guillen (4/7), Hald (2/2), Tribillon, De La Salud (2/4), N’Diaye (1/1), Molinié (3/3), Kieffer (4/7), Kudinov (2/2), Salinas Munoz (2/7), Cham (0/3), Benezit (0/1), Roche (1/4).

Pontault-Combault

Candeias (17 arrêt sur 41 tirs), Guerinot, Leventoux, Diallo (1/2), Appolinaire (5/6), Aman (5/7), Rodrigues Fortes, Lagier Pitre (3/7), Jukic (1/3), Moreno (0/2), Ioannou, Mocquais (7/11), Tchitombi (4/7), Dupoux (1/1).