Résumé de match : COUPE DE FRANCE : CHARTRES - CESSON

Chartres – Cesson / 35-31 – Mission accomplie

Face à une équipe de l’élite, les Bleus ont imposé leur rythme sans trembler. Devant dès le premier acte, les Euréliens ont ensuite fait preuve de caractère pour ne pas laisser les Cessonnais revenir ou passer devant.

Ce vendredi, les Bleus ont parfaitement débuté leur 16èmede finale de Coupe de France. Contre une équipe qui évolue en Lidl Starligue, les hommes de Jérôme Delarue ont vite pris les commandes (7’, 4-2). Cesson commettait davantage d’erreurs et perdait, suite à une disqualification, Thomas Bolaers (14). Les visiteurs cédaient du terrain au fil des minutes (16’, 10-6).

Sergey Kudinov mettait alors un peu plus à mal la défense bretonne tandis que Nebojsa Grahovac se montrait une nouvelle fois décisif. Chartres prenait le large (21’, 14-7). Martin Petiot signait son retour de blessure par deux réalisations, William Benezit exploitait parfaitement les possibilités d’attaques rapides, Cesson souffrait et devait s’en remettre à Jean-Jacques Acquevillo ou au jeune Noah Gaudin pour rester dans la partie (MT, 18-13).

Les Bleus ont tenu bon

L’écart à la pause était important sans être définitif. Après la mi-temps, le pensionnaire de l’élite revenait avec détermination sur le terrain, bien décidé à renverser la situation. Les Bleus tenaient bon (38’, 23-18) et conservaient quatre unités d’avance jusqu’à 17 minutes du coup de sifflet final (43’, 26-22). Allan Villeminot, entré à la pause, posait énormément de problèmes à la défense eurélienne. Cesson recollait au score et mettait la pression sur le C’CMHB (47’, 27-26).

Dans la foulée, Youssef Ben Ali était expulsé, mais les Chartrains ne lâchaient rien. Avec caractère, les hommes de Jérôme Delarue gardaient les commandes et Yannick Cham scorait par trois fois coup sur coup (33-27). L’ailier chartrain redonnait de l’air à son équipe. Les espoirs cessonnais s’évaporait dans les derniers instants. Chartres l’emportait face au dixième de l’élite, rejoignait les 8èmesde finale et remplissait parfaitement son objectif de conserver la dynamique actuelle. De bon augure avant la réception de Cherbourg pour clore 2018.

Réactions :

Jérôme Delarue (Entraîneur du C’CMHB) :« Tout le monde avait à cœur de rester sur ce que l’on a fait dernièrement, c’est plutôt bien fait, particulièrement sur cette première mi-temps. Après, je ne m’imaginais pas que Cesson allait nous laisser gagner ce match-là. Ils ont eu un sursaut d’orgueil et ont fait une très bonne deuxième mi-temps. Ce qui m’a plu, c’est la qualité qu’on a mise pendant 25 minutes et puis notre capacité à lutter sans jamais s’effondrer sur la deuxième mi-temps. Je le redis depuis le début de la saison, je pense que c’est une équipe au fort caractère, capable d’affronter beaucoup de situations. »

Martin Petiot (Arrière droit du C’CMHB): « C’était un match qui aurait pu nous faire basculer dans l’autre sens. On est sur une bonne série, et si on prenait ce match à l’envers, on allait recevoir Cherbourg avec moins de confiance et ça aurait été compliqué. Ce soir, on est resté sur notre niveau d’exigence et franchement, c’est une belle victoire d’équipe qui fait plaisir. C’est bien, en étant premier du championnat, de savoir un peu où on se situe, même si ça ne va pas changer grand-chose de savoir qu’on peut battre une équipe de Lidl Starligue par rapport à notre championnat. Au sujet de son retour : C’est une libération ! J’ai tellement galéré pendant deux mois que le premier but c’était un grand moment d’émotion personnelle. Je suis super content, en plus on gagne contre Cesson, c’est parfait ! »

Christian Gaudin (Entraîneur de Cesson-Rennes) : « J’ai toujours en tête cette première mi-temps. On est à -5 à la mi-temps et au final à -4. On a gagné la deuxième mi-temps. C’est la satisfaction qu’on peut avoir ce soir. Il est évident qu’on ne peut pas rentrer dans un match comme ça. Il faut être beaucoup plus investi quel que soit l’équipe car notre marge de manœuvre est faible. A l’inverse, Chartres est bien rentré dans son match et a su être décisif en première mi-temps. On a su répondre en deuxième mi-temps, mais le mal était fait.»

La Fiche :

Le C’Chartres Métropole HB bat le Cesson-Renne Métropole

Score final : 35-31 (MT 18-13)

Chartres

Grahovac (13 arrêts sur 36 tirs), Candeias (3 arrêts sur 10 tirs) – Lemarié (0/1), N’Diaye, Feutrier, Kieffer (1/1), Kudinov (8/11), Onufriyenko (5/7), Cham (4/4), Benezit (4/6), Ben Ali (7/8 dt 3/4 pen), Petiot (2/4), Roche (3/3), Mikita (1/3), Tchitombi (0/1)

Cesson-Rennes

Lettens (2 arrêts sur 10 tirs), Bucataru (11 arrêts sur 37 tirs) – Abily (1/1), Derbier (5/5), Bolaers, Dupont-Marion, Hochet (0/2), Kamtchop Baril, Le Boulaire, Szyba (5/9), Villeminot (5/6), Aqcquevillo (5/11), Gudmundson (0/1), Dore (2/2), Kalafut (1/2), Gaudin (7/14 dt 2/3 pen).

Corentin Lochon, journaliste du C’CMHB