N2 - Résumé de match J18 -- Défaite 28 à 20 face à Savigny !

NATIONALE 2 : Défaite 28 à 20 face à Savigny 91

Lourde défaite de la N2 dans la salle de Savigny sur le score de 28 à 20 (MT 16/11).

 

Malgré les soucis d’effectif auxquels nous sommes confrontés depuis trois semaines, il s'agissait de confirmer la bonne forme du moment (3 victoires consécutives) sur le terrain d'un mal classé. Une formation qui n'était pas mathématiquement condamnée à la relégation à l'étage inférieur (et l'est encore moins désormais).

Un objectif de 4ème succès consécutif que les réservistes chartrains ont pris par le mauvais bout dès l'entame de la rencontre. Nous avons subi durant tout le match la fougue et l'envie de la part d'une équipe qui a fait preuve d'abnégation et de combat pendant la totalité de la rencontre. Nous n'avons jamais su contenir les assauts répétés des joueurs de l'Essonne, auteurs, il faut bien l'avouer, d'une prestation aboutie.

Il était important de réussir à mettre de l'impact, du volume et de l'activité défensive tout au long de la rencontre face à une attaque jouant essentiellement sur du duel et de la circulation de balle rapide. Mais nous avons sans cesse subi en étant déficients dans trop de domaines essentiels dans la réussite de phases défensives : communication, anticipation, activité, impact. Le score gonflait au fur et à mesure sans réaction de la part des bleuets.

De plus, nous manquons de vitesse et de justesse dans l'attaque de leur dispositif défensif étagé avec notamment notre base arrière aux abois en termes d'efficacité (8/27 soit 29,6% de réussite). Les pertes de balle et tirs ratés s’enchaînent et nos adversaires du soir nous punissent sur des contre-attaques à répétition.
Nous rejoignons les vestiaires avec 5 unités de retard.

Le début de deuxième acte est beaucoup plus séduisant défensivement, de part un surplus d'activité et d’envie et le choix de mettre beaucoup de volume. Notre gardien fait des arrêts, les locaux piochent dans leurs relations de passes entre joueurs proches… Au final, des munitions qui nous sont données et que nous convertissons, nous permettant de revenir à 3 buts (18/15 39ème puis 20/17 45ème). C'est à ce moment que nous faisons preuve de fébrilité à la finition où trois immanquables vont nous empêcher de recoller au score.

Des cartouches gâchées qui vont nous entamer psychologiquement. Les efforts défensifs ne sont plus faits, les ballons d'attaque sont mal exploités, les têtes sont baissées... bref, nous y sommes plus et encaissons un 6/1 fatal à l'orée du money Time (20/17 45ème puis 26/18 52ème). La fin de match est anecdotique et ne fait qu'achever ce non match de notre part.

Hors de question d'oublier la belle série et le niveau de jeu affichés sur les trois rencontres précédentes. Il s'agit en revanche d'analyser les causes de cette défaite et de bonifier les deux semaines nous séparant de notre prochaine échéance du côté de Bouguenais (4e).

Nous devons nous attacher à regagner ce qui a fait notre force lors de notre série victorieuse, et défaut samedi soir, à savoir un état d'esprit conquérant et une envie de "faire mal" à notre adversaire.

Savigny, sur le papier, n'était pas plus fort, mais ils ont présenté un bien meilleur visage que nous dans l'aspect combatif.

Au-delà de l'aspect purement technique, cette petite claque reçue doit nous servir de leçon et de remise en cause collective par rapport aux ingrédients nécessaires que les joueurs doivent mettre à chaque match joué dans ce championnat. Tout cela avec un objectif commun : accrocher la 4ème place de la poule. 

Prochain match, le Samedi 22 Avril, à 20h45, du côté de Bouguenais, en banlieue nantaise. Au-delà du résultat, une réaction collective est attendue. En espérant que nous n'aurons pas oublié la correction reçue à Maroquin en novembre dernier, avec une lourde défaite 38/23.

Yann LEMAIRE