Résumé de match : PROLIGUE // CHARTRES - BESANÇON

Chartres – Besançon / 26-25 – L’essentiel c’est la victoire

Que ce fut dur ce vendredi face à Besançon. Après avoir fait la course en tête, le CMHB28 a été poussé dans ses derniers retranchements. Les Chartrains, timides et maladroits, retiendront les deux points et leur force de caractère qui leur a permis de ne pas flancher.

Dès l’entame de la partie, l’opposition fut équilibrée. Les maladresses créaient une physionomie particulière et aucun écart ne se faisait (10’, 5-5). Le CMHB28 n’était pas totalement libéré et ne parvenait pas à imposer son jeu à un adversaire très motivé. Cependant, les locaux prenaient, avant le quart d’heure de jeu, deux longueurs d’avance (13’, 9-7).

Devant sans briller

La porte s’entrouvrait alors et, quelques minutes plus tard, l’occasion était donnée aux Chartrains de creuser un peu plus l’écart (21’, 11-8). Le portier bisontin, Cédric Simonin, jouait un rôle décisif comme dans la suite de la rencontre. Ce dernier mettait en échec Sylvain Kieffer en contre-attaque puis repoussait une tentative d’Edin Basic, avant de marquer dans un but laissé vide par les Chartrains (24’, 11-9). Brkljacic et Magalhaes se répondaient et le CMHB28 tournait à la pause avec trois unités d’avance (MT, 13-10).

Chartres n’était pas réellement mis en danger, mais Besançon restait dans le match. De quoi faire douter les locaux et espérer les visiteurs. La reprise s’inscrivait dans la dynamique du premier acte, avec une équipe de Chartres qui faisait la course en tête sans mettre à distance son adversaire. Nebojsa Grahovac y allait lui aussi de son but, avant que les visiteurs ne reviennent à hauteur (38’, 16-13).

Mis en difficulté

En deux minutes, les Bisontins trouvaient par trois fois la faille et recollaient au tableau d’affichage (40’, 16-16). Les Bleus étaient mis en difficulté et encaissaient même un 5-0 qui les mettait dans une situation délicate (41’, 16-18). Menés, ils parvenaient à stopper l’hémorragie, mais Simonin faisait des merveilles dans la cage bisontine (49’, 20-20). Les deux équipes se retrouvaient au coude-à-coude et l’expérience chartraine payait dans le money-time (53’, 22-23). Yannick Cham trouvait la solution avant que Molinié et Detrez ne fassent plier l’actuel treizième de Proligue. Grahovac, de son côté, répondait à son homologue bisontin (56’, 25-23).

Besançon ne s’avouait pour autant pas vaincu et se procurait un dernier ballon d’égalisation en toute fin de match. Gros voyait sa tentative repoussée par la barre transversale avant que Brkljacic ne manque le cadre. Chartres pouvait souffler et fêter la victoire. Un succès au combien important dans la difficulté. Grâce à ces deux points, le CMHB28 suit le rythme d’Istres et de Dijon, tandis que Besançon peut nourrir des regrets. Dans sa situation, un match nul aurait pu être très bénéfique, même si de nombreux points positifs sont à garder pour la suite.

Réactions :

Jérémy Roussel (Entraîneur du CMHB28) : « L’important c’est la victoire. Dure, âpre, la faute à une équipe de Besançon qui a bien joué, qui s’est accrochée, qui a été dure en défense, qui a été opportuniste. Et on leur a permis d’être un peu trop opportunistes en gâchant un peu trop de munitions sur montées de balle. Quand on ne concrétise pas une domination, on se met à portée de fusil de l’adversaire et c’est ce qu’il s’est passé. Malgré tout, il fallait quand même une grande force mentale pour serrer les dents, garder du sang-froid et du courage pour aller chercher une victoire, certes difficile, mais précieuse. »

Louis Roche (Pivot du CMHB28) : « On n’a jamais réussi à prendre trop le large, leur gardien fait pas mal d’arrêts. On était peut-être un peu timide dans les deux secteurs de jeu. Le point positif, c’est que malgré qu’ils aient mené de deux buts, on a réussi à revenir et ça va nous faire du bien. »

Alain Portes (Entraîneur de Besançon) : « Ce petit but, ce n’est pas le hasard. Ils ont un banc bien plus fourni, des joueurs plus expérimentés qui ont marqué les buts importants dans le money-time. Nous, on n’a pas grand-chose à se reprocher. On avait deux absents, déjà que l’on n’a pas un gros effectif, cela nous a pas mal pénalisé. Je suis content du comportement des joueurs. Ils ont joué comme des hommes, ils se sont beaucoup investis, ont parfois joué intelligemment, et ils auraient mérité un petit point. Mais dans le sport de haut niveau ça n’existe pas. Notre prochain match est contre Caen, il faut qu’on le gagne. Si on joue comme ça, il y a des chances de le gagner, mais on est aussi un peu irrégulier.»

La Fiche :

Chartres Métropole HB28 bat Grand Besançon Doubs Handball

Score final : 26 – 25 (MT 13-10)

Chartres

Grahovac (12 arrêts sur 34 tirs), Candeias (0 arrêt sur 2 tirs) – Duriaud, N’Diaye (1/1), Feutrier (1/2), Molinié (4/7 dt 2/2 pen), Kieffer (0/1), Kudinov (0/1), Baart, Baptista (3/7), Detrez (2/2), Basic (3/8), Cham (3/5), Benezit (1/1), Roche (1/2), Magalhaes (6/9).

Besançon

Julien, Simonin (15 arrêts sur 41 tirs), Popovic (6/8 dt 1/1 pen), Minary, Gros (3/7), Avelange Demouge (1/1), Rognon, Bolaers (2/2), Brkljacic (7/14 dt 4/5 pen), Claire (4/8 dt 0/1 pen), Scotto, Cornet, Laguillaumie (1/3), Bedel (0/1).

Les autres résultats de cette douzième journée :

Nice – Créteil – 26-26

Sélestat – Limoges – 27-27

Caen – Dijon – 23-24

Nancy – Cherbourg – 33-29

Vernon – Istres – 20-25

Pontault – Billère – 9/11/2017

Corentin Lochon, journaliste du CMHB28