Résumé de match : COUPE DE LA LIGUE // CHARTRES - STRASBOURG

Chartres – Strasbourg / 37-28 – Le Bleus sont prêts !

Face à un promu diminué, le C’CMHB a maîtrisé totalement son sujet. Impressionnant par moment, Chartres n’a laissé aucune chance aux Alsaciens malgré un léger relâchement défensif une fois la victoire acquise.

Dès l’entame, les locaux ont fait respecter leur statut (7’, 5-2), mais Strasbourg a tenu bon durant près d’un quart d’heure (16’, 6-6). Pas de quoi affoler les coéquipiers de Nebojsa Grahovac (18 arrêts à 46%). Sous l’impulsion de leur portier, les Euréliens reprenaient quelques longueurs d’avance. Emmené par le duo Youssef Ben Ali - Robin Molinié (7 buts chacun), Chartres faisait la course en tête (20’, 11-7 puis 14-9 à la 25’). A la pause, grâce à un superbe jet franc direct de Matej Mikita, les Bleus conservaient cet avantage de cinq unités (18-13).

Une reprise décisive

Au retour des vestiaires, le C’CMHB prenait définitivement le large. Remi Feutrier, parfait dans la finition (6/6), scorait à quatre reprises et les Chartrains s’envolaient au tableau d’affichage (36’, 24-13). L’ESSAHB devait digérer ce passage à vide et relever la tête. Les visiteurs parvenaient à limiter la casse tandis que Jérôme Delarue pouvait gérer la fin de match. En effet, l’écart se stabilisait (47’, 27-17 puis 32-22 à la 51’) et l’ensemble des joueurs aptes participait à la fête. Nathan Renaud et Swan Lemarié faisaient ainsi leur grande première en match officiel.

Chartres s’imposait finalement sur le score de 37 à 28. De bon augure à une semaine de l’entame du championnat à Caen. Même si, compte tenu de l’avance à la marque, défensivement tout n’a pas été parfait, les Euréliens semblent prêts avec d’ores et déjà des certitudes dans le jeu.

Les réactions :

Jérôme Delarue (Entraîneur du C’CMHB) :« Il y a des signaux qui sont intéressants. Maintenant, prêt, c’est un bien grand mot, parce que la Coupe c’est toujours un peu différent du championnat. Ce que j’ai vu ce soir est plutôt intéressant. Il faudra, je pense, mettre un petit peu plus d’intensité défensive sur la longueur du match. Si on arrive à être un peu plus costaud et à enchaîner comme cela sur grand espace, on devrait être bien. Il y a un relâchement, maintenant, j’aimerais qu’on aille jusqu’au bout des choses. Je fais la fine bouche, mais dans l’ensemble c’est pas mal. Au sujet des blessures : Ce soir on ne rajoute personne. C’était aussi ça l’idée. On a bien géré Sergey qui n’a pas joué pour éviter d’aggraver sa blessure. Sylvain, on va le récupérer, on attend des nouvelles par rapport à Zach. J’espère récupérer un maximum de monde la semaine prochaine. »

Rémi Feutrier (Ailier Gauche du C’CMHB) :« On s’est préparé pendant un mois et demi, là on se sent vraiment prêt. On a mis un peu de temps à se mettre dedans, puis pendant une demi-heure jusqu’à un écart de dix buts, on était vraiment dans le jeu. Après, on peut aller chercher encore un plus gros écart en étant plus ambitieux et en voulant plus.»

Bruno Boesch (Entraîneur de Strasbourg) : « Cela a permis de mettre de plein pied les joueurs dans ce niveau d’exigence. On savait que cela serait difficile, avec les absences, c’était compliqué dès le départ. Après, je pense que les joueurs ont été trop respectueux, trop gentils. On a beaucoup subi et il faut dire qu’en face ça joue très bien, ça joue juste. C’est vraiment une équipe qui est costaude. On savait que ce type de score pouvait clôturer ce type de match. En termes d’état d’esprit, si on veut exister, il faut qu’on soit plus combattif pendant une heure. On l’a été un petit peu en deuxième période et ça a commencé à être un peu plus agressif. »

La Fiche :

Le C’Chartres Métropole HB bat l’Entente Strasbourg Schiltigheim Alsace HB

Score final : 37-28 (MT 18-13)

Chartres

Grahovac (18 arrêts sur 39 tirs et 1/1), Renaud (1 arrêt sur 8 tirs) – Lemarié (0/1), Duriaud (2/3), Feutrier (6/6), Molinié (7/8 dt 1/1 pen), Kudinov, Onufriyenko (3/5), Cham (2/2), Benezit (0/2), Ben Ali (7/8), Petiot (3/5), Mikita (4/6),  Tchitombi (1/1).

Strasbourg

Duchene (2 arrêts sur 12 tirs), Daskaloski (6 arrêts sur 32 tirs), Hugard (4/7), Villen (3/4), Baillet, Robyns (3/8), Muller (1/1), Mika (4/9), Lefebvre (4/7), Parisini (5/7), Skatar (4/7 dt 1/1 pen), Portes (0/1).

Corentin Lochon, journaliste du C’CMHB