Présentation de match : COUPE DE FRANCE : CHARTRES - CESSON

Chartres – Cesson / Conserver la dynamique

Vainqueurs d'Hazebrouck au tour précédent, les Bleus seront cette fois-ci l'outsider face à Cesson à l'occasion des 16èmesde finale de la Coupe de France.

« Pour eux comme pour nous, ce n’est pas une priorité. Ça ne rapporte pas de points à la fin, mais par contre, la manière dont on va se défendre est importante pour garder la dynamique ». Le constat livré par Jérôme Delarue avant de défier Cesson est clair: l'important c'est le championnat. Et si la Coupe de France ne constitue pas un objectif premier, ce seizième de finale à son importance pour aborder de la meilleure des manières la fin d’année et le dernier match de championnat. Pour les Euréliens, à domicile, il s'agira donc de conserver cette dynamique très positive pour recevoir Cherbourg, moins d'une semaine après, dans les meilleures conditions.

De son côté, Cesson a, cette saison, pour objectif de se maintenir sans se faire peur. Pour le moment, le CRMHB est bien parti, mais aura une phase retour importante avec le déménagement dans leur nouvelle salle, la Glaz Arena. Cesson, avant d’aller à Chambéry pour un ultime défi en 2018, se déplacera pour faire le meilleur match possible, tout comme les Chartrains.

Un adversaire connu

Ce n'est pas la première fois que Cesson fera face aux Bleus, puisque l'an passé, c'est eux qui avait éliminé Chartres au premier tour de la Coupe de la Ligue (23-29). Cet été, le C'CMHB a pris une petite revanche en match amical en s'imposant avec la manière, même si en préparation le score est peu significatif (31-18). La véritable revanche sera peut-être pour ce vendredi soir. En tout cas, les Bleuets ont montré la voix il y a trois semaines en Nationale 2 face à la réserve bretonne (37-27).

Si le championnat est dans toutes les têtes et qu’il sera nécessaire d’éviter toutes blessures avant Cherbourg, les Chartrains aborderont ce match avec un maximum de sérieux et d’envie. Par détestation de la défaite, Chartres aura à cœur de faire un tomber un club de l'élite, comme le rappelait, à sa manière, l’entraîneur eurélien au soir du match face à Massy : « On est des compétiteurs. On va jouer le match pour le gagner et puis, si ça se fait tant mieux, on passera un tour, si ça ne se fait pas, mais qu’on a fait un match de qualité et que Cesson a été plus fort ça sera très bien aussi…mais non ça ne sera pas bien, je n’aime pas perdre ! »

Corentin Lochon, journaliste du C’CMHB